Ateliers de la Mémoire

DAK_5025

À l’origine des ateliers de la mémoire, il y a une première initiative au Cambodge. C’est au Centre Bophana, centre d’archives audiovisuelles créé par le cinéaste Rithy Panh, qu’ont eu lieu les premiers ateliers de la mémoire en 2008, 2009 et 2012. Mis en place par Soko Phay et Pierre Bayard, ces ateliers avaient pour objectif de permettre un travail de recherche, de réflexion et de création à partir des archives. De jeunes artistes cambodgiens, encadrés par les peintres artistes Vann Nath et Séra, ont ainsi créé des œuvres plastiques (peintures, sculptures, photographies…) en se réappropriant les archives.

Pour ces jeunes artistes qui n’ont pas vécu le génocide, il ne s’agissait pas de remplacer les images et les objets disparus mais bien d’accomplir un travail de deuil et de questionner les images manquantes.
Le projet qui s’est mis en place au Rwanda s’inscrit dans le prolongement de cette première expérience cambodgienne.
Accueillie au Centre Iriba de Kigali (dirigé par Assumpta Mugiraneza) et soutenue par l’Université Paris 8 (via le Labex Arts H2H et IDEFI CréatiC) cette deuxième mise en œuvre des ateliers de la mémoire est centrée sur la création d’œuvres textuelles orales et/ou écrites.

Accompagnés et soutenus par Olivia Rosenthal et Dorcy Rugamba, nous sommes un groupe de quinze artistes et/ou auteurs qui travaillons sur un corpus d’archives multimédia relatif à l’histoire du Rwanda. Cet atelier de la mémoire se déroule en deux sessions du 17 février au 1er mars 2015 puis du 26 octobre au 7 novembre 2015.
Nos travaux feront l’objet de restitutions à Paris et à Bruxelles début 2016 et à Kigali à l’automne 2016 lors d’un colloque international.

Ont contribué au projet « Arts et postmémoire au Rwanda » l’Université Paris 8, le Labex Arts H2H, IDEFI CréatiC, le Centre Iriba pour le patrimoine multimédia, l’Institut Français (Fonds d’Alembert) l’Université Paris Ouest, Rwanda Arts Initiative ainsi que l’Institut Universitaire de France (bourses de Pierre Bayard, de Lionel Ruffel et d’Annette Becker).

Responsables du projet « Arts et postmémoire au Rwanda »: Pierre Bayard et Soko Phay
Parrain des ateliers : Gasana Ndoba
Organisation : Soko Phay avec la collaboration d’Assumpta Mugiraneza
Direction artistique : Olivia Rosenthal et Dorcy Rugamba

Participants : Mandali Léon Athanase, Désiré Bigirimana, Amélie Durand, Jean Delacroix Hakizimana, Aimée Ishimwe, Jean-Paul Kayumba, David Lopez, Don de Dieu Mugisha, Louise Mutabazi, Natacha Muziramakenga, Kenny Nkundwa, Elise Rida Musomandera, James Rwasa, Aimable Twiringiyimana, Cécile Umutoni.
Et Elitza Gueorguieva en tant qu’auteure et documentariste.
Conférenciers : Ken Damairu, Emilienne Mukansoro et Soko Phay

(Photographie de Ken Damairu)

Publicités